Editos

Maintenant il va falloir faire le "sale boulot" ! (28/06/2022)

"Il faut d'abord savoir ce que l'on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut ensuite l'énergie de le faire", disait Clemenceau. Aujourd'hui le pouvoir parle beaucoup mais agit peu, et lorsqu'il agit, c'est de façon timide et presque homéopatique ; on connaît maintenant le discours convenu justifiant l'immobilisme : il ne faudrait pas brusquer les Français, les traumatiser par des réformes violentes, surtout les plus faibles : mais ce sont eux les premières victimes de l'inaction !

Il va donc falloir avoir le courage de faire le "sale boulot"...

Conseil national de la refondation ? Chiche ! (07/06/2022)

MACRON a annoncé une "nouvelle méthode" de gouvernement, avec notamment la création d'un organisme chargé de faire "vivre les réformes", un "Conseil national de la Refondation" dont les initiales reprennent celles du Conseil national de la Résistance (CNR), héritage revendiqué par le président car nous vivrions, selon lui, une période comparable à la dernière guerre mondiale; l'idée est plaisante, mais comporte 2 inconvénients majeurs...

La facture des mauvaises décisions (04/05/2022)

L'inflation au mois de mars en France a atteint plus de 4% en moyenne annuelle. L'augmentation des prix alimentaires en particulier affecte sérieusement les ménages dans leurs dépenses et ce qui frappe le plus, c'est la situation de beaucoup de familles qui doivent restreindre leur consommation ou choisir des produits périmés ou en promotion pour tenir leur budget...

Gouverner autrement : vraiment ? (28/04/2022)

Après sa réélection dimanche 24 avril, MACRON a promis dans son discours de victoire, de "gouverner autrement". Mais comment ? D'après lui en associant davantage les Français aux décisions, en mobilisant des "conventions citoyennes", en organisant des référendums locaux, en suscitant des grands débats, pour tenir compte de l'abstention et du mécontentement des électeurs devant le système de décision politique actuel, opaque et inopérant...

Une France en voie de libanisation  (13/04/2022)

Après ce premier tour de l'élection présidentielle, et le remake du duel MACRON/LE PEN de 2017 avec en plus une extrême gauche à 25%, on ne peut qu'être inquiet sur l'avenir de notre pays.

Les programmes de ces 3 candidats, en effet, terriblement démagos, sont myopes, oublieux des vrais enjeux, civilisationnels (maîtrise des frontières), économiques (énergie, industrie et fiscalité), climatiques (changer de modèle de production), et partisans de la politique du chien crevé au fil de l'eau; l'avenir est sombre parce qu'il n'a pas été vraiment pris en compte dans cette campagne, celle des occasions râtées...

Réchauffement : tout et le contraire de tout ? (07/04/2022)

La politique, consiste à FAIRE DES CHOIX et on ne peut vouloir à la fois une chose et son contraire : on nous dit qu'il y a un problème de réchauffement climatique, la conséquence en est, entre autres, qu'il faut transformer profondément le modèle de production agricole intensif pour aller vers moins d'intrants fossiles et chimiques, ce qui veut dire développer le bio ou assimilé, mais on nous dit que çà pose un problème de production insuffisante et qu'on ne pourra pas "nourrir la planète" (depuis quand la France a-t-elle reçu cette obligation ?)...